Le syndrome parkinsonien est un ensemble de symptômes plus ou moins partagés par toutes les maladies. On distingue essentellement quatre phases dans l'apparition du syndrôme.

On distingue classiquement quatre phases

  • l’apparition des premiers symptômes et le diagnostic de la maladie :
    à ce stade la maladie est à l’œuvre depuis 5 à 10 ans et de 50% à 70%
    des neurones dopaminergiques ont disparu,
  • la « lune de miel » qui dure de 3 à 5 ans : le traitement dopaminergique
    limite la gêne et la vie est presque normale,
  • les complications motrices induites par la dopathérapie, distinctes des symptômes parkinsoniens : déséquilibre, hypotension artérielle orthostatique,...
  • la phase d’envahissement, correspond à une perte d’efficacité de la L-dopa
    et les handicaps se multiplient.

Cette évolution est très variable d’un individu à l’autre. Elle est influencée par la réponse à la dopathérapie, l’âge d’apparition de la maladie, la caractéristique dominante (tremblements /akinésie-rigidité), la localisation des troubles aux membres inférieurs.


L'évolution de la maladie de Parkinson se fait très lentement. Néanmoins, elle est inexorable vers l'aggravation et se caractérise par une durée de survie allant de 10 à 15 ans. Cette survie est plus longue chez le patient jeune que chez le patient âgé.

L'apparition de la maladie dans le temps

La maladie apparaît le plus souvent entre 50 et 70 ans, l’âge moyen d’apparition étant de 58 ans. 10% des malades ont moins de 50 ans et 5% moins de 40 ans (formes génétiques rares). La maladie de Parkinson est lentement évolutive.

> liens utiles
- shop1 - ww6